https://www.accessnow.org:443/cinq-raisons-pour-lesquelles-le-projet-de-loi-sur-la-carte-didentite-biometrique-ne-devrait-pas-etre-vote-au-parlement/

Cinq raisons pour lesquelles le projet de loi sur la carte d’identité biométrique ne devrait pas être voté au parlement

L’utilité de la carte

Le 5 août 2016, un projet de loi a été soumis à l’Assemblée tunisienne pour le remplacement des cartes d’identité actuelles par des cartes biométriques. Ce projet de loi porte à confusion par son manque de détails concernant le possible contenu de la carte, le manque d’information sur les entités par qui elle va être exploitée et même développée. Plus important encore, les raisons qui justifieraient pourquoi cette carte est si essentielle aux tunisiens manquent. La société civile tunisienne est déjà sur le qui vive et critique fortement cette carte d’identité nationale (CIN) qui pourrait porter atteinte aux libertés individuelles des citoyens mais aussi créer des coûts énormes aux frais du contribuable, alors que les caisses de l’Etat sont déjà sous pression.

Des risques au niveau de la sécurité

Il y a encore beaucoup d’incertitudes quant aux conditions de stockage de ces données personnelles et surtout leur hypothétique utilisation en dehors de leur fonction principale. Qui conserve vraiment ces données? Y a-t-il des réglementations gouvernementales sur le stockage et l’utilisation de ces données? Les citoyens savent-ils où sont leurs données et par qui elles sont exploitées? Les citoyens peuvent-ils modifier leurs données? Ont-ils vraiment accès aux informations stockées dans la carte?

Données personnelles des Tunisiens aux mains d’étrangers

Comme toute technologie, celle qui sera adoptée pour gérer la nouvelle carte d’identité biométrique devra être constamment mise à jour pour pallier toute vulnérabilité qui pourrait l’affaiblir (en matière de sécurité). Ces mises à jour rendront le pays tributaire de la société qui a conçu et vendu cette technologie. Ainsi, une dépendance sera mise en place avec une entitée non-tunisienne. Comment pouvons-nous être dépendant d’organismes étrangers pour gérer et sauvegarder les données personnelles de tous les Tunisiens sans garanties sur l’utilisation de ces données et leurs conditions de stockage?

Combien ça va nous couter?

Le coût est estimé à environ 30 millions de dinars tunisiens. Payerons-nous davantage pour avoir notre vie privée violée? Sachant que la Tunisie traverse actuellement une période difficile concernant son économie et la nouvelle loi financière adoptée!

Nos forces de l’ordre: sont-elles également en danger?

La mise en place d’identifiants biométriques en Tunisie pourrait poser un problème non seulement aux citoyens tunisiens mais aussi aux forces militaires. En effet, tous les militaires en Tunisie portent leurs cartes d’identité avec eux et si un individu obtient l’accès à la plate-forme des identifiants biométriques, il pourrait retrouver n’importe qui, y compris des membres des forces militaires pour des raisons criminelles. Ce risque est d’autant plus inquiétant puisque des évènement récents ont établi que les forces militaires tunisiennes étaient ciblées par des terroristes.

Access Now et Draw my Science ont fait une vidéo pour vous !

Pour plus d’informations sur le projet de loi de la carte d’identité biométrique en Tunisie, consultez cette vidéo qui illustre simplement les risques et les vulnérabilités de cette loi.

Consultez aussi notre brochure en dialecte tunisien pour vous aider à avoir une meilleure idée sur les raisons pour lesquelles la Tunisie devrait abandonner l’idée de la carte d’identité biométrique avec puce électronique !

حتى هذا ما يتعداش#

#ما تبدلهاش

#خصوصيتي قبل

Help keep the internet open and secure

Subscribe to our action alerts and weekly newsletter

Your info is secure with us.