https://www.accessnow.org:443/keepiton-les-organisations-de-defense-des-droits-humains-exhortent-le-president-burundais-nkurunziza-a-garantir-un-acces-internet-ouvert-et-securise-pendant-les-elections-de-2020/

#KeepItOn: Les organisations de défense des droits humains exhortent le président burundais Nkurunziza à garantir un accès Internet ouvert et sécurisé pendant les élections de 2020

Available in English.

Access Now, ainsi que 30 organizations internationales de défense des droits humains qui forment la coalition #KeepItOn, le lundi 18 mai 2020 ont envoyé une lettre conjointe au gouvernement du Burundi pour garantir un accès ouvert, sécurisé et stable à Internet et aux plateformes de réseaux sociaux à travers les élections présidentielles du pays prévues pour le 20 mai 2020. Les signataires ont appelé les autorités du Burundi à considérer les recommandations suivantes pour garantir la participation active des citoyens aux élections:

  • Veiller à ce que l’internet, y compris les réseaux sociaux et autres plateformes de communication numérique, reste accessible tout au long des élections
  • Veiller à ce que l’organisme de réglementation des télécommunications au Burundi, l’Agence de régulation et de contrôle des télécommunications (ARCT) et le Conseil national de la communication s’abstiennent d’ordonner aux fournisseurs de services Internet (FAI) du pays de fermer Internet et informer les gens de toute forme de perturbation ou d’interférence dans la fourniture de l’accès à Internet;
  • Ordonner le déblocage de tous les sites Web des médias indépendants qui sont actuellement inaccessibles dans le pays

Le groupe a également exprimé de sérieuses préoccupations au sujet de l’augmentation des violations des droits de l’homme au Burundi, qui ont contraint plusieurs journalistes, militants et politiciens de l’opposition à s’exiler par crainte de poursuites. Ces violations accrues ont entraîné une réduction de l’espace civique, ce qui rend presque impossible pour les gens de participer activement à la gouvernance et d’accéder aux informations spécifiques au pays.

Dans sa lettre, la coalition #KeepItOn a souligné les coupures d’internet violent les cadres nationaux et internationaux tels que la Constitution de la République du Burundi, la Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) et la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP). De plus, les coupures d’internet affectent de manière disproportionnée tous les utilisateurs et restreignent inutilement l’accès aux informations et aux communications des services d’urgence pendant les moments cruciaux. Les perturbations également interrompt la libre circulation des informations, contribuent à la confusion et au désordre et entravent la sécurité publique.

Nous exhortons les autorités burundaises à veiller à ce que les élections de 2020 soient exemptes de toute forme d’ingérence – telle qu’une interruption du réseau – pour permettre aux électeurs d’élire librement leurs dirigeants le mercredi 20 mai 2020.

Au niveau mondial, l’émergence d’internet et des plateformes sociales a amené la gouvernance aux portes des citoyens. Ces plateformes offrent aux citoyens un moyen d’accéder facilement à un pool d’informations et de prendre des décisions éclairées sur la manière de s’engager dans le processus électoral.

«Nous espérons que les autorités du Burundi reconnaîtront l’effet négatif de la coupure d’internet ainsi que la perturbation de réseaux sociaux sur les élections et s’abstiendront de restreindre ces plateformes lors des prochaines élections. Une perturbation du réseau au cours des élections soulève des doutes et remet en question la crédibilité du résultat des élections. » dit Félicia Anthonio, chargée de campagne#KeepItOn d’Access Now.

 

Help keep the internet open and secure

Subscribe to our action alerts and weekly newsletter
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.

Your info is secure with us.